Accéder au contenu principal

4 ans plus tard (j'ai repris les comics)

Lors de ces quatre dernières années j'ai été attiré vers d'autres obsessions qui m'ont conduit à abandonner (à une moindre échelle), la lecture de comics. Alors oui, il est vrai que je m'y suis plongé occasionnellement, avec des titres indés comme Rick & Morty (dont j'ai déjà parlé ici), Sex Criminals, Paper Girls ou Deadly Class. Et je n'ai pas non plus loupé les films du MCU (à ce propos, j'en profite pour vous recommander vivement le bouquin de Jean-Christophe Detrain sur ses coulisses). A contrario, j'avais laissé derrière moi le kiosque VF.

Par le plus grand des hasards, mon envie de replonger de plein pied dans cet univers coïncide avec l'arrivée en France de Marvel Legacy. Pour ceux qui m'auraient rien suivi (un peu comme moi), cet évènement qui dure 7 mois voit les auteurs reprendre en main certains héros ou anciens vilains, pour les remettre au goût du jour dans de nouvelles aventures. A la fin de cette période, l'univers devrait revenir à son stade originel.

"Augmente le prix, on verra rien t'inquiète"

Au niveau éditorial, comme d'habitude, c'est un immense bordel. Je sais que Panini Comics fait face depuis plusieurs années à des difficultés financières (comme l'ensemble de la presse papier, qui doit compter sur de nouvelles modalités de distribution) et doit en conséquence tenter de trouver la meilleure formule.
Mais avec cette profusion de magazines, qui reviennent sans cesse au numéro 1 (surtout que dans ce cas, les mensuels n'iront pas plus loin que le septième), difficile de s'y retrouver surtout si l'on se permet de faire une pause et de ne pas suivre pendant quelques temps l'actualité de l'éditeur.

Et évidemment, ce moment est aussi choisi pour augmenter les prix (tant qu'à faire), tout en essayant de le faire oublier avec cette fameuse collection de 96 stickers.... Autant l'album est bien joli, et retrace avec pertinence les principaux évènements de l'univers Marvel, autant je trouve l'intérêt limité (sauf pour ce qui est de pousser à l'achat pour avoir les manquants, évidemment). Ahhh je me rappelle avec émotion cette période pas si lointaine où les mensuels coûtaient presque 1 euro de moins....

Et au niveau du contenu ?

Comme nous sommes déjà en Août, je vais passer sur les numéros 1 de chaque mensuel (qui sont eux sortis au moins de Juillet, et qu'en plus je n'ai pas tous lu), pour me concentrer sur les seconds.
Je tiens à préciser qu'il est possible que je raconte deux-trois conneries dans les lignes ci-dessous (au niveau de ma compréhension des arcs narratifs par exemple), étant donné que j'ai loupé pas mal de choses pendant ces années. Si tel était le cas, n'hésitez pas à me le signaler pour que j'apporte les modifications nécessaires.

Marvel Legacy : Spider-Man 2

Même si ce n'est pas l'un de mes personnage préféré, j'ai toujours eu de la sympathie pour Peter Parker, le Spider-Man originel. J'ai donc eu plaisir à le retrouver dans la série The Amazing Spider-Man, qui ouvre ce magazine. Surtout que l'on retrouve Dan Slott à l'écriture (que j'apprécie malgré les divergences qu'il a pu susciter), ainsi que Stuart Immonen, avec des planches qui font toujours autant de bien à la rétine. Il faut bien avouer qu'il m'avait manqué, et que son talent, pour sûr, est intact. J'ai aussi aimé la nouvelle relation avec Mockingbird, qui me paraît vraiment intéressante, et j'attends de voir comment celle-ci va évoluer.

Pour The Spectacular Spider-Man, c'est autre chose. Je n'ai pas grand chose à dire dessus, et n'ai été attiré ni visuellement, ni par ce que le scénario propose.

Même si je lui préfère Peter Parker comme je l'ai dit quelques lignes plus haut, j'ai néanmoins aussi de la sympathie pour Miles Morales. On le retrouve ici pour un épisode face aux Sinister Six, un groupe de vilains dont je ne sais pas grand chose, mais le cliffanger quelconque ne me donne que moyennement envie d'en savoir plus.

Dire que je n'ai pas aimé Scarlet Spider serait un euphémisme. Je n'ai accroché ni à l'histoire, ni aux dessins. Je trouve Ben Reilly détestable, ses aventures et ses ennemis ne m'inspirent rien. Je sais que le but de Marvel Legacy est justement de rendre hommage à l'univers en remettant au goût du jour des personnages peu utilisés, mais l'équipe des Slingers.... me parait insipide.
Comme quoi, la superbe couverture d'Alex Ross qui illustre ce numéro ne fait pas tout, car je suis loin d'être convaincu par ce magazine. Je ne me vois pas l'acheter juste pour une collection de stickers qui prendra la poussière d'ici quelques semaines, ou simplement pour The Amazing Spider-Man. Dans ce cas de figure, je préfère de loin me procurer les versions reliés. Quitte à attendre encore plusieurs mois.

Marvel Legacy : X-Men 2

On débute fort avec le crossover impliquant les X-Men (désormais scindés en deux équipes : Blue et Gold, qui ont chacun leur série respective), face à Mojo. J'adore toujours autant ce personnage (un amour sans doute lié au fait que mon parcours est lié à l'étude des médias...), qui à chaque nouvelle apparition me captive un peu plus. 
Qui plus est, on a ici la très grande majorité des X-Men (pour ne pas dire tous), qui sont réunis, avec en prime quelques grandes figures (comme Magnéto). Leurs relations et dynamiques sont plaisantes, même si j'avoue que ces histoires un brin alambiqué de lignes temporelles parviennent constamment à me perdre.

Old Man Logan.... là c'est le pied. Je suis un grand fan de l'histoire originale (et de l'excellent Logan, film qui s'en inspire), alors voir ce Wolverine qui débarque dans notre timeline, me fait déjà plaisir avant même la lecture. Et quand en plus il se bat contre Gorgone (et donc ses samouraïs), le tout accompagné par un découpage certes déroutant mais foutrement agréable, énergique et adapté à la violence brute des combats, je ne peux rien demander de plus. Gros (énorme) coup de cœur pour cette série. Même si avec un seul épisode par numéro, je reste sur ma faim.

Marvel Legacy : Avengers 2

Premier constat : je suis déçu d'avoir loupé le début du crossover (encore un), impliquant les Champions (Nova, Miss Marvel, Miles Morales dans la même équipe... un potentiel énorme, un rêve devenu réalité), et quelques membres des Avengers (dont Thor). Et il faut bien tous ces héros pour aller mettre des coups de tatane au Maitre de l'évolution. Encore un mystérieux personnage que je découvre, avec une thématique qui titille ma curiosité et qui me semble plutôt bien exploité pour le moment. On notera aussi que le génial Humberto Ramos assure ici la partie graphique.

Sur Invincible Iron Man, je fais la connaissance de Riri Williams qui revêt désormais la célèbre armure (tout en étant adoubé par Tony Stark), alors que Fatalis, lui aussi, revendique être la nouvelle version du héros. Une évolution inattendue (au point où je l'avais laissé... il y a quatre ans), et qui m'a surprise.
Je suis impatient de voir comment vont se poursuivre les recherches, mais je ressors également avec une réelle envie de lire Civil War II pour comprendre comment Tony a pu en arriver là !

Marvel Legacy : Deadpool 2

Il fut un temps où j'étais un aficionado de Deadpool. Je ne sais pas si c'est par lassitude, à cause du fait de le voir partout, tout le temps (surtout depuis qu'il est arrivé sur grand écran), ou par évolution de mes goûts, mais je commence à trouver ses péripéties redondantes.
Je n'aurais pas cru possible pour moi d'écrire ça un jour... en ayant l'impression que son humour ne me touche plus (alors que je ne renie pourtant pas les blagues potaches ou vulgaires). 
Cependant, même si selon moi Deadpool kills Cable (The Despicable Deadpool), est quelque peu monotone, et que je suis loin d'avoir été captivé, il en est autrement pour Spider-man/Deadpool. Ou en tout cas pour Oldies, c'est à dire l'épisode se déroulant dans le futur et dans lequel les protagonistes se retrouvent... en maison de retraite ! Un récit drôle, farfelu tout en restant sensé sur des sujets sérieux comme la vieillesse. 
Pour moi c'est LA bonne surprise de ce numéro qui sans cela serait bien terne !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Il faut qu'on parle de Rick and Morty

834 jours. Oui, ce sont bien 834 jours qui se sont écoulés depuis mon dernier article publié sur ce blog. Vu comme ça, j'avoue que c'est un peu flippant.

Pour marquer le coup et ce retour, j'avais envie d'écrire sur un sujet qui me faisait réellement plaisir. Quelque chose qui a réellement façonné mes goûts, qui a laissé une empreinte indélébile dans mon esprit. Je n'ai pas eu besoin de chercher longtemps pour que Rick and Morty s'impose commechoix idéal.

Mais qu'est ce donc que Rick and Mory me direz-vous ? Si ce nom ne vous pas familier, c'est probablement que :
 Vous ne portez aucun (ou très peu) d'intérêt aux séries Vous vivez dans une grotte Faites votre choix.


Mais passons ces considérations, et prétendons que vous ne savez pas de quoi je parle en mentionnant ce nom. Nous sommes ici face à une série animée née des cerveaux extraordinaires (mais incompréhensibles) de Dan Harmon (créateur entre autres de la série Community) et Justin Roiland.
Le…

Le retour à l'écriture

C'est à l'hiver 2015 que j'ai commencé petit à petit à abandonner l'écriture. Cela coïncide avec ma rentrée à la fac pour étudier les médias et le journalisme.
Je ne sais pas en particulier ce qui me pousse à y revenir aujourd'hui. Est-ce que ce sont les incessants rappels des professionnels ou des professeurs, qui sans cesse nous disent que dans le climat médiatique actuelle, mieux faut savoir à la fois écrire et prendre une photo (ce qui reste mon principal domaine d'expertise) ? Ou est-ce simplement un regain d'intérêt pour la pratique... ?

Quoi qu'il en soit, j'ai décidé de m'y atteler aussi sérieusement que le permettra mon emploi du temps et mes diverses autres activités, et de profiter de chaque moment pour y travailler.

Pour combler ces moments flottants dans les transports en commun ou lors de mes longues marches, j'ai commencé à fouiner dans la catégorie Podcasts de Spotify. Cela fait déjà plusieurs années que je suis abonné au ser…

Marvel Epics, une tragédie en 3 actes ?

Cinq mois et trois numéros seulement après sa création lors de l'entrée dans l'ère Legacy, le magazine Marvel Epics s'arrête. Il laisse la place, dès janvier, à Infinity Wars. Et si le sommaire est plutôt réussi, un tel choix éditorial surprend et ne convint pas.

Au menu de ces trois volumes on retrouve donc les séries (All-New) Guardians of the Galaxy, Thanos et Groot. Comme pour tous les bimestriels qui ont bénéficié de la refonte du mois de juillet, on est face à un comic de bonne facture, même si le prix affiché à 6,90 euros peut faire grincer des dents. (All New) Guardians of The Galaxy Dès le premier numéro, la série se passe du All New, mais poursuit de manière cohérente l'aventure des gardiens. J'avoue avoir eu du mal à rentrer dedans (on y reviendra dans la dernière partie) même si, globalement, cette série s'avère être une bonne pioche.
On peut cependant regretter que les artistes changent constamment, ce qui entraîne une qualité graphique assez inég…