Accéder au contenu principal

Aperçu : Omerta City Of Gangsters - PC

Omerta City Of Gangsters est un jeu de stratégie disponible à partir du 1er février sur PC et Xbox 360. Toutes les informations sur ce jeu sont disponible en bas du test.
2013-01-26_00005
Les graphismes ne sont pas franchement engageants
Graphismes :
La carte et les menus sont très beaux avec un petit effet "vieillot" . En revanche, même si la ville est très vivante, que la météo change et qu'elle s'inspire de monuments réelles présents dans celle-ci,  les graphismes 3D restent d'une qualité très médiocre, surtout lorsque l'on zoome. La totalité de la ville n'est jamais totalement accessible et l'on devra se contenter de cartes de taille modeste.
2013-01-27_00002
Jouabilité et contenu :
Le jeu se joue entièrement à la souris et, heureusement pour nous, les différents menus sont très ergonomiques. Lors de la création du personnage, on disposera de nombreuses options de création. Tous les bonzhommes possèdent des caractéristiques très diverses que l'on peut augmenter lorsque l'on monte de niveau en sélectionnant de nombreux bonus. La quasi-majorité du temps, on gère son gang, on envoie ses gars acheter des infos, attaquer des bars, des banques,  les racheter,  blanchir de l'argent, recruter d'autres sous-fires, on améliore ou on décore sa planque, etc... De nombreuses actions sont possibles et du côté purement stratégie / gestion le jeu est très complet !  Certains de vos personnages possèdent des compétences qui pourront vous être très utile comme par exemple la possibilité de finir une action plus vite ou encore de ramener plus de butins lors d'un cambriolage. Malheureusement, on ne peut utiliser que trois membres de son gang en même temps et lorsque chacun part accomplir l'action demandé,  on doit attendre qu'il ait fini ce qu'il était en train de faire et nous, pendant ce temps, on ne fait rien étant donné qu'il faut obligatoirement une personne pour accomplir l'une des actions du jeu ! Alors, on observe la ville ( qui est plutôt moche ) ou on regarde ses stats ce qui est absolument  passionnant ...  Cependant nous n'avons pas encore aborder le second aspect du jeu : les phases d'action en tout par tour ( qui pourront être résolu automatiquement si vous le souhaitez ). En fonction de l'initiative et de ses points de mouvement (PM ), on déplace ces personnages sur la carte en 3D  ( on peut s'y déplacer librement ) puis, on peut soit se cacher et passer son tour soit utiliser la compétence spéciale de son personnage ( soigner, récupérer des PM, etc ... ) mais on peut aussi choisir d'attaquer un ennemi ( avec ses points d'actions ). Celui-ci ripostera ou non en fonction de ses caractéristiques et ainsi de suite. Si le courage de vos alliés tombe à 0 ( à cause de morts trop nombreuses de votre côté ou de nombreux dégâts subis ) ils vont commencer à perdre des points d'actions et de mouvement ce qui va rapidement s'avérer problématique ! Les combats sont donc somme toute très classiques mais ils demeurent efficaces. On prend plaisir à monter les caractéristiques de ses gangsters, à aller braquer une banque pour obtenir de l'argent et pouvoir acheter de nouvelles armes, etc... Le jeu est vraiment complet avec de nombreuses actions, beaucoup de personnages, de missions mais malheureusement on fait toujours un peu la même chose et l'ennui s'installe assez vite. Si vous êtes un adepte de ce genre de jeu et que vous le finissez rapidement, sachez qu'il existe un mode bac à sable pour prolonger l’intérêt du jeu.
Bande-son :
Les bruitages sont assez austères mais ils demeurent convaincant. La musique jazzy est très sympa et correspond parfaitement à l’univers du jeu ; malheureusement, elle est souvent absente et l'on se retrouve alors avec un grand vide sonore. Chaque personnage est bien doublé mais, ils ne possèdent qu'une ou deux répliques et en conséquence on désactive les voix très rapidement.

2013-01-26_00002
2013-01-26_00002
Histoire :
L’histoire n'est ni très intéressante à suivre ni très développée : on incarne juste un personnage venu réussir en Amérique dans les années 20 et décidant de monter un gang pour pouvoir amasser de l'argent et ainsi permettre à sa famille de venir y vivre. Votre but ultime sera sans surprise de devenir le chef de la mafia d'Atlantic City. Un bon point, l'aventure est narrée avec des cinématiques comportant des images à la manière de cartes postales du plus belle effet !
2013-01-26_00004
Difficulté :
Vous n'aurez aucun mal à vous faire de l'argent tant les façons d'en gagner sont nombreuses ! Du côté gestion pas de problème donc. C'est du côté des combats que vous risquez d'avoir des problèmes. Car même en mode facile certains affrontements sont très corsés surtout si vous foncez dans le tas sans prendre le temps de réfléchir. Mais si vous utilisez à bon escient les couvertures et vos points d'action, vous n'aurez aucun mal à gagner. Somme toute, le jeu n'est vraiment pas difficile du moment que vous faites preuve de stratégie !
2013-01-23_00003
Une carte vraiment sympa !
Conclusion : 13,5 /20
Malgré des dehors pas franchement engageant ( graphismes plutôt rebutants et bande-son trop absente ), Omerta City Of Gangsters se révèle être un jeu très complet classique mais très efficace. Malheureusement, sur la longueur, vous risquez de succomber à l'ennui.
 Informations diverses :
Prix : 40 euros
Genre : Stratégie
Éditeur : Haeminont Games
Développeur : Kalypso Media
Support : Steam et version boîte
Nécessite : Un compte gratuit sur PC
Date de sortie : 1 février 2013

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Marvel Epics, une tragédie en 3 actes ?

Cinq mois et trois numéros seulement après sa création lors de l'entrée dans l'ère Legacy, le magazine Marvel Epics s'arrête. Il laisse la place, dès janvier, à Infinity Wars. Et si le sommaire est plutôt réussi, un tel choix éditorial surprend et ne convint pas.

Au menu de ces trois volumes on retrouve donc les séries (All-New) Guardians of the Galaxy, Thanos et Groot. Comme pour tous les bimestriels qui ont bénéficié de la refonte du mois de juillet, on est face à un comic de bonne facture, même si le prix affiché à 6,90 euros peut faire grincer des dents. (All New) Guardians of The Galaxy Dès le premier numéro, la série se passe du All New, mais poursuit de manière cohérente l'aventure des gardiens. J'avoue avoir eu du mal à rentrer dedans (on y reviendra dans la dernière partie) même si, globalement, cette série s'avère être une bonne pioche.
On peut cependant regretter que les artistes changent constamment, ce qui entraîne une qualité graphique assez inég…

Les Nouvelles Aventures de Sabrina, ou comment je me suis ennuyé pendant 10h sans m’en rendre compte

Après avoir sévi dans une série des années 90 devenue culte, Sabrina revient. Et elle a bien changée. Adieu ambiance bonne enfant et décors colorés : Netflix a fait un choix radical entre séance d’exorcisme, meurtres et démons médiocres. Un programme alléchant qui ne sert pourtant que de façade.
Trop jeune pour avoir connu la série originale ? Ou simplement trop occupé pour avoir pris le temps de la découvrir ? Force est de constater que lorsque l’on débarque ainsi en terrain inconnu, s’étalent devant nous tout un univers alléchant et ses personnages.

C’est avec grand plaisir que je passe le premier épisode. Je jubile devant le second, j’enchaîne avec un troisième. Finalement, sans m’en rendre compte, j’avale en quelques jours les dix épisodes d’une heure qui constituent cette première saison. J’en ressors avec une impression de satisfaction. L’heure des sorcières ? Pourtant, je ne cesse de repenser à l’épisode final. Une désagréable impression d’en avoir vu plus pendant…

Review - Marvel Rising : Squirrel Girl & Ms. Marvel #1

Ce n'est pas la première fois que je mentionne l'affection que j'ai pour Ms. Marvel, encore à ce jour l'un de mes personnages préférés parmi "l'écurie des jeunes" chez Marvel Comics.
Le contexte social et culturel dans lequel évolue Kamala Khan, jeune femme attachante s'il en est, y est pour beaucoup : les scénaristes les exploitent plutôt bien, en amenant des situations assez inédites et qui tranchent avec le reste de l'univers. Et c'est pour le mieux !
J'ai donc accueilli avec un intérêt certain le numéro 1 d'une série Marvel Rising dans laquelle on retrouve Ms. Marvel accompagnée de la bien nommée... Squirrel Girl !
Malgré le bon accueil que les aventures de cette dernière ont suscités, je ne m'étais jamais penché dessus... à regret. Mais ma liste de lectures s'allongeant littéralement de jour en jour, il faut faire des choix. Même s'ils sont difficiles !


Cette première issue reprend donc alors que Doreen (aka Squirrel G…